mercredi 17 décembre 2008

En ce moment en PLO 20 €

Poker



Salut,

Je n'ai pas beaucoup joué ces derniers temps par rapport aux mois précédents.

En fait, décembre et janvier sont des mois "difficiles" sur beaucoup de plans : boulot, préparer les fêtes, penser à 2009, il fait un put#*in de froid et de mauvais temps ... bref vous voyez.

Néanmoins, j'ai pu jouer quelques sessions en cash game PLO 20 €, blinds 0.1/0.2 € sur ma nouvelle-ex room.

Le but est de me réapproprier cette room, répérer qui sont les "clients" et monter une bankroll à partir de cette limite. En effet, je n'ai pas "tout" transféré dessus et j'aime bien lorsque je change de room grinder en low limits puis monter.

Premier bilan avec des chiffres et un peu de géographie :

- 1 500 mains jouées ce qui est peu
- winrate de 8 bb/100 ce qui est très bien
- 50 € de gains
- Je joue 2/3 tables que j'ouvre une par une
- Le traffic est correct avec le soir entre 6 et 10 tables de PLO 20 €
- Les tables sont souvent composées :

+ d'au moins un énorme fish/donk qui raise toutes ses mains préflops et surtout joue mal postflop notamment en misant chaque street avec pas grand chose. Jeu solide obligatoire contre eux et avec la position souvent ... mais variance obligatoire. Il y'en a quelques uns qui insistent en recavant énormément et qui reviennent jouer les jours suivants => ceux sont nos distributeurs de billets :) et ils sont souvent finlandais ou italiens

+ d'au moins un régular plutôt bon et observateur mais dont on peut assez rapidement percer quelques betting pattern ou faiblesses. Il n'est pas primordial d'avoir la position sur lui (moins grave qu'au NL) sauf si joueur agressif preflop.

+ d'au moins un italien qui joue comme un italien (désolé je ne peux pas m'en empêcher depuis l'EPT Prague de la semaine dernière ... :) ). Cela va du loose passif à la calling station de service en passant par le spécialiste du hero call flop+turn+river !

+ d'au moins un israelien complètement fou dans son jeu.

Je dirai qu'il ne faut pas trop être créatif et jouer très solide préflop (c'est en fait évident mais c'est mieux de le dire). Postflop, ne pas hésiter à controler le pot et tendre des pièges avec les bombes : plusieurs manières mais il faut évidemment miser mais pas forcément dès le flop, un check call peut être intéressant si on sait que l'adversaire misera souvent avec rien ou presque ... et on ferre au turn ! En plus, l'image renvoyée est vraiment bonne ce qui laisse la place à des relances et 3bet préflop mieux respectées ainsi que de bluffs plus souvent.

Bon départ donc. Je pense monter en PLO 50 € dès que j'aurai gagné 500 € avec le bonus et rakeback + rappatrié une partie de mes autres bankrolls. En 2009 en fait ...

Pour finir, je prévois d'écrire un article qui reprendra les concepts clés du PLO Cash Game du livre de Jeff Hwang mais avec la traduction et mon humble expérience.

A+

1 commentaire:

poker a dit…

vivement la fin de l'hiver alors ;-)